Autres structures

Au sein de l'Ost Pourpre, un certain nombre d'entités ont été constituées afin de servir des missions bien précises, qu'elles soient parallèles ou transverses aux fonctions exercées par les membres de l'ordre.

Les principales entités sont les suivantes :

 

 

Le T.R.A.U.M.A.

Sous ce nom iconoclaste se dissimule le service administratif de l’Ost Pourpre, en charge de la gestion de ses effectifs. Dirigé formellement par le Sénéchal, il bénéficie de l’assiduité et du professionnalisme de sa Chef Archiviste, la draeneï Hadjirah, et de son Secrétaire, le magicien gnome Paullariand Dourentée, véritables compendiums des textes de lois et archives de l’ordre. Le T.R.A.U.M.A. est en charge du traitement des candidatures des personnes souhaitant rejoindre l’Ost Pourpre, tout comme il assure les recrutements internes pour certains postes spécifiques.

A l'entrée du quartier des officiers se trouve le petit bureau du T.R.A.U.M.A., que la plupart des gens fuient comme la peste. Le local est exigu, sans fenêtres, et les dossiers qu'il accueille sont tous impeccablement rangés dans des étagères à hauteur de vrykul. Deux bureaux, l'un massif, l'autre plus petit, ont été casés dans cet espace, les Titans seuls savent comment. Le premier est celui du  Sénéchal. Le second, qui semble plus fréquemment occupé, est celui de son secrétaire. C'est lui qui, à la lumière de sa trop frêle bougie, accueille les soldats de l’Ost afin d’écouter leurs requêtes ou leur infliger des démarches administratives à faire frémir tout homme de bon sens. A l'arrière se situent les archives de la Garnison, où Hadjirah règne au milieu de la paperasse accumulée depuis la création de l'Ost Pourpre.

 

L’Echiquier (structure en veille)

Bien qu’aucune information concrète n’ait jamais pu être obtenue à son sujet, des rumeurs insistantes formulées à demi-mot dans les couloirs du Donjon de Hurlevent ou à Fossoyeuse font état de l’existence d’une organisation inconnue qui correspondrait aux services secrets de l’Ost Pourpre. Force est de constater que, si elle existe bel et bien, cette organisation n’est même pas évoquée au sein de l’Ost, et qu’elle serait donc inconnue de la plupart de ses membres. De fait, il est difficile de déterminer si les bruits courant autour de l’Echiquier sont réels ou ne sont distillés qu’afin de susciter la paranoïa des ennemis de l’ordre.