Hadjirah Saliha Lahidi

Hadjirah Saliha Lahidi
Nom :
Hadjirah Saliha Lahidi
Surnom(s) :
Djidji chérie (par Lomah... Toute autre personne est passible se faire encorner)
Grade :
Archiviste
Profession :
Âme damnée de la baronne de Sangre (Un travail à plein temps !)
Âge :
Un peu plus de la vingtaine "humaine apparente"
Race :
Draeneï
Description Physique :

Une très grande draeneï, impression renforcée par son port altier et sa manie de se tenir exagérément droite. Sa peau et son opulente chevelure sont aussi sombres que son regard glacial est clair. Vêtue sobrement mais de mise toujours impeccable, elle regarde le monde de haut. Dans tous les sens du terme.

Parcours :

Le parcours d'Hadjirah avant son arrivée dans l'Ost est d'un banal achevé. Un crash de vaisseau par les bons soins d'un peuple incapable de piloter. Des pertes familiales lourdes. Une désorganisation la plus totale. Et une errance l'ayant menée par hasard aux portes du fameux bastion.

Adolescente mal assurée et inadaptée socialement, elle s'engage plus par dépit que par conviction, et le sort la pousse entre les mains du chambellan Lomah de Sangre qui se met en tête de la façonner.

Fascinée par l'aura de celle dont elle sera l'écuyère, puis la secrétaire, et plus simplement l'âme damnée et l'amie, Hadjirah se redresse, s'endurcit, se débarrasse des fantômes de son passé pour se dévouer corps et âme à l'Ost. Une détermination sans faille poussée par la reconnaissance, la fidélité, et il faut bien l'avouer, par des sentiments forts, la gorgone ayant son lot d'états d'âme dignes d'un roman à l'eau de rose !

Elle n'a aucune conviction profonde dans l'affaire, et aurait pu, dans d'autres circonstances, se mettre au service d'une cause opposée. Même après toutes ces années, Hadjirah ne sert pas des idéaux, elle sert des hommes (et surtout des femmes, au vu de la population des têtes pensantes locales !).

Si des problèmes de santé l'ont définitivement éloignée des champs de bataille, elle reste la plus féroce gorgone de l'administration qu'Azeroth ait porté.

Signes particuliers :
  • Un sourire aussi rare que sa propension au mot amical.
  • Maniaque compulsive et obsédée de l'organisation.
  • Ancienne chamane de piètre talent ayant renoncé définitivement à cette pratique.
  • Sympathisante anonyme de la cause gnome.
  • Facilités pour les langues étrangères et les traductions, surtout à l'écrit.
  • En bons contacts avec sa mère, Selmah Lahidi, qui résident à Hurlevent.
  • Calligraphe émérite.