Odeline de Quelliade

Odeline de Quelliade
Nom :
Odeline de Quelliade
Surnom(s) :
Ode
Grade :
Lieutenant Des Gardiens du Glas
Profession :
Prêtresse à la Cathédrale d'Hurlevent, Directrice adjointe de l'Orphelinat d'Hurlevent
Âge :
Une Trentaine d'année
Race :
Humaine
Description Physique :

Belle femme qui parait 10 ans de moins que son âge réel. Une longue et dense chevelure blonde bouclé, des yeux d'un turquoise intense, une corpulence généreuse mais harmonieuse. Gracieuse et toujours élégante. Un teint poudré et des lèvres d’un rose délicat. De grosses cicatrices sous les épaules qu'elle s'évertue à dissimuler.

Parcours :

Odeline de Malistra est une native d’Hurlevent, ayant grandit en Lordaeron elle en fera rapidement sa patrie de cœur. Elle embrasse la même carrière de prêtresse que sa mère, Aicelina. A la mort de son père, les Malistra retournent vivre à Hurlevent. La jeune femme refuse de quitter Lordaeron. Elle devient alors Dame Odeline de Quelliade en épousant Thelomnius de Quelliade, un jeune écuyer de la Main d’Argent. De leur union nait une petite fille, Adanessa.

Aicelina demande à Odeline de venir reprendre sa formation de prêtresse qu’elle délaisse au profit de son nouveau rôle de mère. Se sentant coupable d’avoir laisser partir sa mère et sa sœur sans elle à Hurlevent, elle accepte.

Lors de son absence la peste se déclare, Thelonmuis et Adanessa font partie des victimes de la guerre.

Quelques années plus tard, elle rejoint l’Ost Pourpre avec pour unique but : venger la mort de ses amours en anéantissant les Réprouvés et le Fléau.

Son époux fait sa réapparition plus de dix ans après la terrible nouvelle de sa mort. Odeline doit alors conjuguer avec un présent et un passé plutôt chargés.

Élément assidu de l’Ost, elle monte les échelons jusqu’à devenir Lieutenant. On notera quelques erreurs de parcours comme une dépression post-cataclysme et l’annonce d’un enfant adultérin entre autres.

La jeune femme noie ses problèmes personnels dans le travail en acceptant le poste de Directrice adjointe de l’Orphelinat d’Hurlevent.

Signes particuliers :
  • Son regard.
  • Les cicatrices sur ses épaules.
  • Son éternel petit chaton, Flocon, qu’elle garde précieusement dans ses appartements.
  • Adepte de la Lumière Odeline croit naïvement en l’honnêteté et la bonté de son prochain.
  • Aussi gourmande que maladroite.
  • Relève son sourcil à la moindre émotion un peu trop violente, pour une émotive comme elle c’est à dire une cinquantaine de fois par jour…
  • Déteste transpirer!