Le Personnel de la Garnison

La Garnison du Ruisseau de l'Ouest accueille, outre les membres de l'Ost Pourpre, un certain nombre de personnes qui, d'une façon ou d'une autre, participent à sa vie quotidienne, assurant diverses tâches pour le bon fonctionnement de l'ordre.

Voici la liste des principaux PNJ utilisés dans les histoires de l'Ost, et que vous pourrez être amenés à rencontrer.

 

Charles RainerNom : Charles Rainer

Surnom : Aucun (dix jours de cachot au premier qui oserait)

Grade : Adjoint

Profession : Militaire

Âge : 46 ans

Race : Humain (Hurlevent)

Description Physique : Ce qui frappe le plus chez Rainer, c’est sa moustache. En tant que personnification grandiloquente de son tempérament, ces imposantes bacchantes bénéficient du plus grand soin de la part de leur propriétaire. Sous un front que d’aucuns disent marqué d’un pli borné, les yeux du vieux militaire vous scrutent avec l’insistance d’un continuel accusateur.

Parcours : Rainer n’a probablement jamais eu d’autre vie que celle qu’il passa au sein de l’armée. On a d’ailleurs du mal à l’imaginer jeune et profitant de la vie en dehors de son éternelle armure frappée du lion d’or de Hurlevent. Natif de la forêt d’Elwynn, Rainer s’est promptement engagé au service de l’Alliance et a à peu près couvert tous les conflits de celle-ci, sur l’ensemble des champs d’opération d’Azeroth. Une terrible blessure le contraignit cependant à une affectation plus paisible, ce qui le conduisit à un retour prématuré au pays.

Rainer fut affecté à la surveillance de la Garnison du Ruisseau de l’Ouest peu de temps avant que celle-ci ne soit attribuée à l’Ost Pourpre. En dépit de ses réticences initiales, il se satisfait désormais de son sort, car la vie ne cesse d’être mouvementée dans le fameux bâtiment. En tant que chef de la sécurité de la Garnison, c’est à lui qu’il convient de s’adresser pour obtenir une audience.

Signes particuliers : Bougon, bourru, manifestant peu d’empathie au-delà du raisonnable, Rainer a toutefois un respect impressionnant pour l’uniforme et la hiérarchie. Il personnifie en quelque sorte le mot « discipline ». Le chauvinisme latent de l’adjoint est bien connu, de même que son sexisme et son aversion pour toute forme de magie. En somme, un pur produit de la Forêt d’Elwynn, mais un soldat compétent dont nul ne saurait se passer.

 

 

Falstaf de WinhlerNom : Falstaf de Winhler

Surnom : Jeannot Sans-Souci (plutôt une fausse identité qu’un surnom d’ailleurs)

Grade : Aucun

Profession : Alchimiste

Âge : 53 ans

Race : Humain (Lordaeron)

Description Physique : La cinquantaine épanouie, Falstaf est un modèle d’allure aristocratique. Son port altier, ses yeux brillant d’une intelligence amusée, la blancheur poivrée de sa barbiche, tout concourt à donner le sentiment de faire face à un personnage de bonne lignée. Le soin donné à sa tenue participe également de cette impression. A noter que Falstaf a perdu son bras gauche.

Parcours : Issu d’une bonne famille de la noblesse de Lordaeron, le baron Falstaf de Winhler est un vieux compagnon de route de Kel’thuzad. Il fut ainsi l’un des premiers à rejoindre le Culte des Damnés, à l’époque où celui-ci n’était constitué que d’un cercle restreint d’érudits rêvant d’explorer les confins de la mort et de révolutionner le monde. Avec la montée en puissance du Fléau et l’avènement du Roi-Liche, Falstaf se concentra sur ses tâches obscures à Caer Darrow, en tant que l’un des principaux professeurs de la Scholomance. C’est de cette époque que date sa rencontre avec Aurys.

Déçu du tournant militariste pris par le Fléau sous la férule d’Arthas, Falstaf ne regretta que modérément la chute du Culte des Damnés qui suivit la fin de la guerre en Norfendre. Passionné de mystères et d’occultisme, il déclina toutefois la proposition du Marteau du Crépuscule et prit le parti, assez ironiquement, de rejoindre l’Ost Pourpre en qualité d’alchimiste, sous le nom du docteur Jeannot Sans-Souci, afin de se faire oublier.

Signes particuliers : Idéologue, philosophe, rêveur, poète, Falstaf est assez éloigné de l’image qu’on se fait des membres du Culte des Damnés. Il en fut pourtant l’une des principales sources d’inspiration.  Le baron est fréquemment accompagné d’une nuée de geists qu’il a lui-même confectionnées. A noter les relations particulièrement familières qu’il entretient avec Lomah de Sangre et l’audience dont il bénéficie auprès de la Connétable Aurys de Nor Laedro.

 

 

DeirdreNom : Deirdressa Walrick

Surnom : Deirdre Chevaline (nom totémique Marteaux-Hardis)

Grade : aucun

Profession : Camériste

Age : 20 ans

Race : Humaine

Description physique : Deirdre est petite et potelée, le visage rond et avenant, les cheveux blonds cendrés, coupés au carré. Ses yeux bleus sont francs comme sa manière de s’exprimer. Sa très petite taille occasionne de nombreux quiproquos, la plupart des gens la prenant pour une naine. Ses tatouages sur les bras et la moitié du visage achèvent de plonger les observateurs dans la confusion. Bien que portant la livrée des domestiques de la maison de Sangre, elle ne se départit jamais de son couteau de chasse et, si possible, de son fusil.

Parcours : Attachée au service de la Baronne Lomah de Sangre depuis son plus jeune âge, elle est la fille du palefrenier et de la cuisinière du manoir de Sangre.  Sa dévotion envers sa jeune maitresse la pousse à s’opposer à sa propre famille, qui démissionne  peu après la mort d’Eucharistie de Sangre et la disparition d’Allen Laurimer, le secrétaire particulier de cette dernière, dont ils tiennent responsables la jeune Lomah.

Deirdre, malgré sa timidité maladive et sa couardise naturelle, suivra Lomah dans toutes ses aventures au sein de l’Ost Pourpre jusqu’à la disparition de cette dernière dans le Cœur de Magma. Elle est alors recueillie par Durandill, Gardien du Nid des Aigles de Wildhammer, et évolue au milieu d’une population de nains rustres mais affectueux. La réapparition soudaine de son ancienne patronne va la bouleverser et, se sentant trahie et abandonnée, elle quittera brusquement le Nid pour s’enfoncer  seule dans les contrées sauvages des Hinterlands.

Elle réapparaitra aux cotés de Lomah après le Cataclysme, mûrie et plus sure d’elle-même, sans que personne ne sache exactement  où elle fut et pourquoi elle accepta de reprendre son poste auprès de la Baronne de Sangre. Elle est désormais une figure familière de la Garnison, où elle apporte une aide bienvenue.