Nos Alliances

Au fil des années, l'Ost Pourpre a su tisser des liens étroits avec d'autres ordres, afin d'aboutir à des échanges mutuellement bénéfiques pour chacun d'eux.

 

Les Aigles de Wildhammer

Premiers alliés de l’Ost, alors que l’ordre des patriotes de Lordaeron était dans sa première année, les Aigles de Wildhammer sont un clan nain issu des Hinterlands. Ils ne sont pas peu fiers de leur statut de clan d’élite au sein des Marteaux-Hardis, qui leur offre la possibilité d’occuper Nid de l’Aigle, imprenable bastion de leur race.

Les bases des premières relations entre les Aigles et l’Ost ont été jetées par le Thane Thoas et la Connétable Aurys de Nor Laedro lorsque celle-ci est venue solliciter du chef de clan la possibilité d’établir une petite troupe au camp de Croquejarret, non loin de Nid de l’Aigle, afin de surveiller le ravin de Pestebrume, voie d’accès donnant directement sur les Maleterres de l’Ouest et la Scholomance. On dit que la colère du Thane fut grande à l’énoncé de cette demande, et qu’il fallut toute l’humilité de la paladine pour l’apaiser et ainsi convenir d’une alliance qui perdure encore aujourd'hui.

Les Aigles de Wildhammer ont été de tous les conflits menés par l’Ost Pourpre, mais également de toutes les festivités organisées par ses membres. En Norfendre, les deux ordres ont fait maison commune en établissant leur camp au Donjon de la Garde de l’Ouest, où ils ont vécu conjointement pendant toute la durée de la campagne, ce qui a contribué à renforcer leurs liens. Aujourd'hui sous la direction du Gardien du Nid Durandill, les Aigles de Wildhammer restent pour l’Ost Pourpre les premiers alliés à leur avoir tendu la main.

 

La Meute Sombrecrin

Chassés de Gilneas par la guerre et la nécessité de trouver des appuis en dehors de leurs frontières, les worgens réunis sous le flambeau de la brûlante Rufina établirent leur Tanière au sein du Camp des Bûcherons sis à l’Est de la Forêt d’Elwynn. Une telle proximité de lieu et de cœur ne pouvait que rapprocher les deux ordres, mus par une même ambition vengeresse à l’égard des Réprouvés.

Au prix de folles aventures, la Meute et l’Ost parvinrent à mettre la main sur les antiques parchemins d’alliance signés par les souverains de Gilneas et Lordaeron en leur temps. Ils jurèrent sur ces documents illustres qu’ils poursuivraient l’œuvre de leurs prédécesseurs en liant les destinées des deux royaumes et de leurs compatriotes jusqu’au terme de la guerre menée contre Fossoyeuse. En dépit des fortes différences que leurs cultures et leurs états respectifs ne manquaient pas d’introduire entre les natifs des deux pays, l’alliance permit de nombreuses actions militaires d’envergure contre les engeances de Sylvanas.

 

La Confrérie Hordeux Contrôle

Le premier contact avec les Hordeux Contrôle se fit par le biais d’un appel au secours : Velg et Preltac, dirigeant de cette compagnie de mercenaires violemment engagée dans la lutte contre la Horde, avaient en effet transmis au plus grand nombre un message urgent visant à la défense du Fort du Guet du Nord, enclave de l’Alliance sur la côte orientale de Kalimdor. Au milieu de nombreux autres défenseurs ayant répondu à l’appel, l’Ost Pourpre combattit bravement sous les ordres de la Confrérie, scellant sa nouvelle amitié dans le sang.

Sous la direction de l’Inquisiteur Hazim, les Hordeux Contrôle participèrent à de fréquents combats contre la Horde aux côtés de l’Ost Pourpre, et l’entente entre les deux ordres ne manque pas de resurgir dès lors qu’une impérieuse nécessite leur en rappelle les termes.