Grimoire

Le samedi 31 juillet 2010

L'assaut de la citadelle

La citadelle
 
A l'heure ou vous lisez ces lignes, l'Ost mène une féroce lutte contre le fléau au sein même de sa forteresse, aux côtés de Tyrion Fordring et du Roi Varian. Ayant défaits les gardiens des portes en la personne de Gargamoelle, Dame Murmemort et du Porte-Mort Saurcroc.
Aux dernières nouvelles, les plans du professeur Putricide sont déjoués et ses deux abominations éliminées.
La reine Lana'thel et ses princes de sang sont, eux aussi, tombés sous les coups de la compagnie pourpre, d'après le dernier rapport de nos messagers. Cependant, la reine dragon Alexstrasza, aurait signalée au Verdict des Cendres, la disparition d'un dragon d'émeraude dans le ciel de la Couronne-de-Glace. Les nouveaux ordres de l'Ost sont de le retrouver et surtout de le libèrer afin d'éviter à tout prix que le Fléau ne le relève en un puissant Wyrm de Givre.

Signé, Ytelas

Le vendredi 30 juillet 2010

Bataille en plein ciel !

Extrait du rapport ICC n°3 rédigé par le capitaine Ytelas Lamérable.


Mon groupe et moi accedions à l'étage supérieur de la citadelle prêt à en découdre avec de nouvelles abomination cauchemardesques du Fléau.
A notre surprise, nous nous retrouvons en pleine escarmouche entre les troupes de la Horde et de l'Alliance ! A la base de ce conflit : Quelle faction ira déloger le Roi Liche pour tenter de sauver azeroth? Autant dire qu'il aurait mieux fallu constituer une trêve dans notre interet commun mais ces brutes ne nous laissent pas le choix... Dans un hurlement, mon équipe se rua dans la mélée, se frayant un chemin à travers orc, trolls et taurens.
A l'extrémité du rempart de la citadelle, Muradin nous attends à bord du Brise-Ciel, fiere merveille d'ingénierie des gnomes au sein de l'alliance mais un Wyrm de Givre nous attaque pour nous empecher d'y arriver. Malheureusement pour lui, l'assaut combiné de nos âmes et de nos armes, le reduit en tas d'os pourris.


Nous embarquons sur le Brise-Ciel, Muradin nous équipe d'une ceinture à fusée de propulsion.
Tout d'abord peu rassuré de porter un engin explosif instable sur le dos, mes amis ont vite pris goût à pouvoir voleter dans les airs.
Le vaisseau quitte le rempart et commence sa lente ascencion vers la flêche supérieur de la citadelle.
Hurlement de Muradin : " La horde! A trois heures ! Tous aux postes de combat"
En effet, le Marteau d'Orgrimm aborde le Brise-Ciel, des troupes de la Horde se jettent sur notre pont et mon groupe les accueillent à coups d'épées et de sortilèges.
J'hurle : " Protégez nos guérisseurs ! Armez les canons !"
Tandis qu'une équipe se charge d'éliminer nos invités indésirables, je prend le contrôle d'un canon. Je vise en priorité les artilleurs gobelins occupés à charger leurs fusils de projectiles explosifs tout en essayant d'amocher le plus possible leur cannonière, nos archers font siffler leurs flêches en direction des lanceurs de hache qui harcèlent nos défenseurs.
Soudain, une voix d'orc grogna ce qui semblait être un ordre dans leur abjecte langue et un magicien elfe de sang surgit sur le pont ennemi et canalise un sort sur nos canons, les enfermant dans un bloc de glace.
" Abordez le Marteau ! Utilisez vos ceintures et tuez-moi ce mage !" nous ordonne Muradin.
J'ordonne à trois d'entre nous de me suivre. Faisant rugir nos fusées dorsales, nous atterissons sur le pont de la Horde, prêt à foncer sur l'elfe quand l'orc se jetta sur mon groupe.
" Je m'occupe de lui ! Eliminez l'autre! *
Me voici en duel contre le seigneur Saurcroc en personne. Sa force prodigieuse menace de me faire céder à chaque coup de hache, mais je dois tenir jusqu'a la mort du magicien.
Celle-ci arriva plus vite que prévue, je vois mon équipe se propulser vers le Brise-Ciel, repoussant brusquement mon adversaire, je décolle à mon tour avec un clin d'oeil moqueur faisant enrager mon ennemi.
Les canons enfin libérés, nous relançons une nouvelle salve d'explosion forçant le Marteau d'Orgrimm à se retirer.
Cris de victoire de l'équipage et félicitations, notre vaisseau termine sa montée sur la cime du Porte-Mort et face à nous, Saurcroc fils, fraîchement relevé par le Roi Liche, nous attend...

Signé, Ytelas

Le vendredi 30 juillet 2010

L'Objecteur a pris son envol !

[Event Roleplay du Mercredi 28 Juillet 2010]
 
L'objecteur
 
Une soirée d'inauguration a eu lieu à Zul'drak pour le premier vol de la nécropole dérobée au fléau. Anciennement Zeramas, l'Objecteur sera prêts d'ici un mois à accueillir son équipage.
En pleine rénovation, l'engin doit encore être purifié par nos paladins et nos prêtres afin de pouvoir rassurer ses futurs passagers qu'il n'est plus qu'un simple tas de cailloux volant.
 
Ser Verminaard se charge actuellement de l'approvisionnement en armement tandis qu'Inwëh notre célèbre démoniste, aussi secouée qu'une boisson à l'orange gazeuse, a été nommée pilote officiel. Pouvant accueillir plus de deux cents personnes, l'Objecteur possède une salle de briefing, un poste de pilotage, un cercle de transport, une piste pour gryphons et d'un étage dédié aux quartiers de l'équipage. Deux anciens chars à viande transformés en catapultes par notre avocat d'ami, Diego Armandoh, sont présentes. Rassurez-vous néanmoins, elles lanceront des rochers et non plus des cadavres, au grand désespoir d'Inwëh.
 
Le capitaine Ytelas recrute actuellement toute personne souhaitant travailler à bord du vaisseau : Archers, tirailleurs, cuisiniers, épéistes, médecins, navigateurs, gardien d'écurie ou homme d'équipage.
Ser Lamérable est conscient que l'architecture de la nécropole risque d'en effrayer plus d'un, il s'engage à meubler et à décorer au maximum les quartiers d'équipage de manière à se sentir comme au bastion du ruisseau de l'est.
 
 
Rapport du capitaine Ytelas Lamérable à Aurys de Nor Laedro

Signé, Ytelas

Le vendredi 30 juillet 2010

Les bannières pourpres flottent sur Ulduar !

Victoire à Ulduar


Après plusieurs semaines d'exploration et de combats au sein de la prison des Titans, une équipe d'élite de dix membres de l'Ost Pourpre est parvenue à vaincre le dieu très ancien, Yogg-Saron, qui menaçait de déferler son emprise sur Azeroth.
Récit d'une bataille épique par le capitaine Ytelas Lamérable.

Le général Vezax gisait enfin sur le sol après une lutte épuisante. J'ordonnais à mon groupe de faire une pause, la créature les avait privés de leur mana pendant une dizaine de minutes, autour d'un feu de fortune. Avec mon fidèle Poulet cramponné sur mon épaule, nous admirions la pièce dans laquelle nous nous étions battus, elle était aussi grande que le bastion lui-même et les différents vitraux qui l'a composée avaient volés en éclats et pour une raison inconnue, restaient en suspension dans l'air.

Puis un cri suivit d'un rire parvint jusqu'a nos oreilles, faisant relever immédiatement mes compagnons. Rassemblant nos armes et nos sortilèges, nous continuons notre descente dans les entrailles de l'antique prison. Après un long escalier et quelques couloirs, nous débouchons sur une immense salle circulaire et tout autour se dressaient les quatres gardien corrompus que nous avions sauvés auparavant. Au centre, une Valk'yr semble incanter un sort en direction de la marre d'eau croupie qui recouvrait une partie de la pièce.
Sans aucun doute, elle voulait précipiter la libération de Yogg-saron !

Alors que je sortais mes sabres de leurs fourreaux, je sentis mes amis faire de même, Demes avait dégainé sa hache et son épée en marmonnant discrétement ce qui semblait être un "Nondidju l'ispéce de p'tite sal....."
La Valk'yr se retourna vers nous et tandis que nous chargions vers elle, des Sans-Visage sortirent d'une espèce de fumée verte fraîchement apparue au sol. Ces sbires n'offraient pas de resistance particulière face à notre hargne mais quelle fut notre surprise quand le cadavre de notre victime explosa nous repoussant tous quelques mêtres en arrière !

J'entends soudain la voie de slade, notre artilleur nain : "J'arrive pas à la blesser ! On dirais que mes balles passent à travers!"
Durandill, notre allié Wildhammer, fonça marteau et bouclier devant pour confirmer les dires du chasseur. Le Valk'yr était intouchable ! Un Sans-Visage se jetta sur Durandill et tandis que celui-ci bloqué les coups, une pluie de sortilèges et de cartouches de fusil s'abbatit sur la créature. Le Wildhammer eut juste le temps de s'écarter de l'explosion mais un râle douloureux se fit entendre. Notre ennemie semblait être touchée par l'explosion du monstre.

J'ordonnais alors d'attirer les Sans-Visage au milieu de la salle afin de les faire exploser sur Sara, bien conscient que nos guérisseurs n'auraient pas la tâche facile.
Durandill et moi étions sécoués par les explosions mais nos lourdes armures de défenseurs nous protegaient assez bien pour absorber les chocs.
La valk'yr s'envola soudain et brûla toute sa magie vers le sol. La salle fut secoué par un léger tremblement de terre, les murs tremblaient tandis que notre ennemie éclata d'un rire malsain.
Une immense créature sortit de l'eau, une créature d'une laideur horrible, cachée sous une immense bulle mauve. Inwêh ordonna à son diablotin de lancer une boule de feu mais celle-ci mourrue en touchant le bouclier de la créature.

Tout à coup, des tentacules sortîrent du sol l'une d'elle attrapa Aurys notre connétable, Demes enragé se rua pour découper en morceau le long membre gélatineux.
Alors que nous rassemblions pour mieux attaquer les tentacules, nous sentions que Yogg-saron voulait penetrer notre esprit, nous entendions un léger murmure dans nos tête. Bien décidés a le faire taire, j'ordonnais l'élimination de tous les immondes bras de la créature.
Il y en avait des énormes que Durandill et moi devions bloquer pour qu'il ne blesse nos amis, d'autres plus mince s'occupaient à nous attraper pour drainer notre energie vitale et enfin des plus petite qui nous envoyaient différentes malediction que nos guérisseurs luttaient à nous enlever. Puis en pleine bataille, Telos notre druide fut aspiré dans un portail qui était apparru contre le bouclier mauve, nous entendions encore sa voix à travers, je vis Aurys partir en courant dans un des portails à sa rescousse, suivit de Demes qui plongea tête la première.
J'ordonnais aux 6 autres de rester à l'exterieur s'occuper des tentacules en leur assurant de trouver un moyen de sortir au plus vite. Mes paroles prononçées, je me jettait en bombe dans le portail à mon tour.
Ce que je découvrais la me scia ! Nous nous trouvions dans la salle du trône de Hurlevent !

Mes trois amis étaient avec moi, et nous assistions à une discussion entre le roi Llane et une certaine Garona... Autour de nous, des gardes étaient postés la sans bouger d'un pouce, Demes s'approcha et tapote l'épaule de l'un deux. Il recula en arrière d'un bond, le garde s'était changé en tentacule !
La voix du gardien Hodir s'eleva aussitôt "Sortez d'ici Heros! Vous vous trouvez dans le rêve de Yogg-saron, eliminez ses serviteurs pour vous échapper !"
Nous nous lancions un regard appuyé puis nous foncions trancher les tentacules dégusée une par une. Le dernier éliminé, un gigantesque cerveau apparut au centre de la pièce.
Le gardien Mimiron nous cria alors : "C'est le cerveau de la bête ! Frappez! Frappez de toute vos forces !"
Nous entendions les hurlements de la bête dans nos têtes qui n'étaient alors qu'un murmure.
Sa voix risquait de nous fous mais nous continuons de frapper autant que possible l'organe blanchâtre. Un cri encore plus fort retentit soudain et nous fûmes ejectés de son rêve pour nosu retrouver au sol devant nos amis aux prises avec les derniers tentacules.

Le bouclier du dieu vola en éclat, nous pouvions enfin le blesser directement ! Au moment ou je voulu ordonner la dernière charge, de nouveaux Sans-Visage apparûrent pour nous stopper.
Tous nos combattants de mélée allèrent retenir leur attention tandis que notre artilleur et nos lanceurs de sort déployaient toute leur energie pour venir a bout de la créature.
Nous commencions à faiblie petit à petit sous l'assaut des vagues d'ennemis et de la voix dans nos tête.
Mais pour ce dernier combat, nous n'étions pas seuls. Les quatre gardiens se joinrent à nous.
Freyja de sa magie naturelle déposa des puits de lumière verte destinés à chasser la voix de nos têtes.
Thorim de son puissant marteau de foudre écrasa nos ennemis.
Hodir nous protegéait dans un bloc de glacelorsque nous menacions de céder sous les coups.
Et Mimiron utilisa des sortilèges pour augmenter notre vigueur au combat et la puissance de notre équipement.
Après quelques minutes d'une intense mélée, le sol et les murs se remîrent à trembler, un hurlement inhumain retentit derrière moi, en me retournant je vit la créature hurler de toutes ses forces aspirant l'energie vitale de la Valk'yr pour tenter de survivre, mais celle-ci déjà à bout de force contre notre lutte précédente ne lui offrit à peine de quoi se soulager.

Les Sans-Visages disparurent dans une explosion de fumée noire et la créaure s'écroula au sol, les tentacules se dessechèrent, du sang verdatre coulait par de nombreux impacts.
Yogg-saron le dieu très Ancien n'était plus.
Cris de joie et hurlement de victoire sonnèrent pendant de longues minutes dans la salle de la créature sans vie.
Je me laissait tomber à la renverse, exténué, les bras et les jambes écartés.
Demes soutenait Aurys par l'épaule pour la faire s'asseoir à un endroit sec.
Slade donnait des coups de pied dans le cadavre en hurlant " On t'as eue pourriture! Prend ça et ça et ça !"
Eleadris et Inweh dansaient en coeur, avec je ne sais quelle energie.
Cocanine regardait tout le monde, les bras croisés, d'un air de dire : Bof c'était facile. (Ndla : ou attendant un eventuel désenchantement)
Durandill brandit son marteau et cria de vive voix à la gloire des Aigles de Wildhammer.
Et enfin Sryel et Telos, firent le tour de la bête en la tatonnant à l'aide de leurs batons, prêts à fuir si elle se reveillait.
Il est temps pour nous d'oublier l'horreur que nous avons vécus. Notre prochain objectif se dessine déjà, notre prochain assaut aura lieu sur la citadelle de la couronne de Glace !
Ytelas Lamérable, Capitaine de l'ost.
 


Ps : Merci à Durandill, Sryel, Eleadris et bravo à tout le monde !

Signé, Ytelas