Le jeudi 13 mars 2008

Le Trésorier

D'aucuns s'interrogent sur mon amour de l'argent....Eh bien pour satisfaire votre soif de connaissance, je vais donc vous compter l'histoire de ma prime jeunesse Elfique.
Il est de coutume chez nous autres ,Elfes de suspendre au dessus du berceau des nourrissons, des menus objets précieux afin de leurs souhaiter prospérité. Des proches de ma famille eurent la joyeuse idée de suspendre comme bénédiction quelques pièces d'or. La couleur des yeux chez nous se détermine tardivement, car comme tous le monde le sait les petits elfes naissent tous avec les yeux d'une seule teinte, noir. Elle se détermine généralement vers l'époque ou l'enfant est en âge de marcher et où, ses yeux découvrant le monde, prennent les même nuances que l'environnement extérieur. Vert pour la fôret, rouge pour l'automne, et bleu pour l'océan. Or chez moi, il semblerait que ce phénomène se soit manifesté très tôt. Les rayons du soleil furent certainement la cause de tout ceci. Eclairant mon couffin, les rayons durent frapper les pièce de métal, projetant sur ma figure le miroitement dorée de leurs surface, et colorant ainsi mes yeux de ce halo orifère. Quelques jours plus tard mes parents eurent la surprise de voir que les pièces disparurent. Croyant a quelque plaisanterie, il les remplacèrent plusieurs jours durant, mais elle disparaissaient systèmatiquement. Malgré leur vigilance ils ne parvenaient pas a apréhender le chapardeur qui venait dérober les pièces. Jusqu'au jour ou ma chère môman, découvrit en changeant les langes de mon berceau un bourse artisanalement confectionnée a l'aide de ma taie d'oreiller et remplie de toute les pièces disparues. Malgré tout ses efforts elle ne parvint jamais a m'éloigner de la vue de ma première fortune usurp..euh ..collectée.
Voyant un gout certains pour les chiffres et la gestion mes chers géniteurs, désolés de voir un penchant certain pour l'usure se dévelloper depuis ma plus tendre enfance;je controlais déjà le trafic de friandises a l'école;se resolurent donc a m'envoyer dans le meilleur établissement de tutorat économique du pays.
j'en sortis avec le tableau d'honneur après seulement un an et demi d'apprentissage suite a un malencontreux redressement fiscal que je dressai au directeur de cette noble institution, qui fut condamné pour détournement de financement sur les fournitures scolaires. le personnel m'a parut arborer des mines bien soulagées alors qu'il me disaient adieur-aurevoir-a-jamais-on-espère sur le perron du manoir. De toute façon je n'ai pas oublié avec moi la trentaine de reconnaisances de dettes au nom de mes camarades et autres professeurs.
ainsi donc je m'élançais depart le vaste,et riche monde ( oui riche le monde mmmmh). Remarquant que la force et l'habileté des armes et un atout dans les négociation contractuelle. Un couteau sous ta gorge vaut mieux que deux sous la mienne, je me mit donc a pratiquer l'art des armes, mettant en sommeil pour un temps mon penchant Chrysophilaire.

Signé, Tellxeios