Le dimanche 7 octobre 2012

Pandarie : l'exploration

Perdues sur une terre inconnue après le naufrage de leur navire, les troupes de l'Ost Pourpre ont d'abord tâché de se réunir avant de s'engager dans les jungles de cet étrange continent. Après un premier combat contre une créature simiesque agressive, ils décident finalement de s'arrêter dans un petit temple en ruine pour passer la nuit et récupérer des forces.

Pour lire l'étape précédente, cliquez ici.

 

Le réveil est ardu pour les aventuriers : leur repaire de fortune est en effet attaqué par des singes qui l'assaillent à coups de torches incendiaires. Pour protéger leur foyer temporaire, les voilà contraints de tenter une sortie au moyen des pauvres armes qu'ils sont parvenus à sauver du naufrage !

 

En dépit de leur faible armement, la discipline et l'entrainement des soldats fait des merveilles contres des adversaires désordonnés. La victoire est vite acquise, mais rien ne dit que l'ennemi ne reviendra pas en masse pour en finir avec les intrus ! Les officiers décident donc d'ordonner le départ afin de se mettre en recherche d'un lieu plus adapté à la défense. Alors qu'ils discutent de la tactique à mettre en oeuvre, une constatation apparaît : Lomah a disparu pendant la nuit.

 

Décidés à suivre la côte pour tomber le plus rapidement possible sur un port de l'Alliance, la petite troupe découvre une crique au sein de laquelle ils décident de pêcher de quoi nourrir les plus affaiblis.

 

Mais la halte est de courte durée : bientôt, des tambours et des cris s'élèvent au sommet de la pente : les singes sont de retour en nombre, afin de venger leurs camarades ! Il faut fuir d'urgence, et Ragthar met son talent à contribution pour évacuer ses compagnons par la mer.

 

Après avoir fui sur l'océan, il est temps de revenir sur la terre ferme, car les pouvoirs de Ragthar s'usent rapidement. Commence alors une longue marche le long de la rive, ponctuée par des rencontres violentes face aux créatures abominables qui vivent dans ces forêts de bambous. Précédé par Joakhim et Akellios, les deux worgens servant d'éclaireurs, le groupe avance tant bien que mal en évitant les chutes malencontreuses sur ce relief escarpé.

 

Finalement, le chemin s'arrêta sur une vue surprenante : au milieu des bambous géants émergeait une construction, la bâtisse la plus élégante qu'il leur avait été donné de voir depuis leur arrivé en Pandarie. Méfiants en raison des déconvenues des dernières heures, les survivants décidèrent d'approcher doucement, de façon à ne pas braquer d'éventuels occupants.

 

Mais d'occupants, il n'y avait point ! Le lieu, vaste comme un petit manoir, était vide de présence intelligente, et seuls quelques animaux domestiqués s'y trouvaient, attendant probablement le retour de leur maître. L'atmosphère de l'endroit semblant refléter une paisible harmonie, il fut décidé d'y établir un campement sans trop déranger les lieux, en espérant que cela n'offusque pas les habitants à leur retour...

 

La bâtisse principale montrait à l'évidence que l'Ost avait atterri chez un lettré, ce qui rassura ses officiers sur les possibilités de dialogue avec le maître des lieux lors de son retour. Tandis que chacun s'installait comme il le pouvait pour passer la nuit, Zorahé et Aurys échangèrent quelques mots sur la conduite à tenir le lendemain afin de partir à la recherche de la tête de pont de l'Alliance et de retrouver Lomah, sans doute enlevée par les singes. Les deux femmes profitèrent de l'occasion pour, fait atypique, adouber la jeune mage Boréalle, qui avait suivi l'Ost depuis le début de son aventure et avait fait preuve de son courage. Un moment de joie qui arrivait à point nommé pour rendre un peu de coeur à ceux qui le vécurent.

 

A suivre...

Signé, Aurys